Partenariats publics-privés

Cepmed soutient la recherche promise à un retentissement important et visant à faire progresser la médecine personnalisée et à en faciliter l’adoption. Notre succès se mesure sur les plans financier et social : par les fonds privés qui sont investis dans nos partenariats publics-privés, par les réorientations de politiques, par le comportement des prestataires de soins de santé, et par les résultats pour la santé ainsi que les économies réalisées par le système de santé canadien. Cepmed participe aux partenariats suivants :

CQDM

Le Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM) est un carrefour pour tous les acteurs de la recherche sur le médicament, dont la mission première est de financer des projets de recherche biopharmaceutique réalisés en partenariats entre le secteur public des milieux universitaire et hospitalier et le secteur privé de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies.

Hoffman La Roche

Identifier des biomarqueurs génomiques qui sont utiles pour le traitement individualisé de la maladie cardiovasculaire. Cette étude est menée en conjonction avec un essai clinique de phase III du Dalcetrapib, un médicament pour le traitement de l’insuffisance coronaire des patients présentant un syndrome coronarien aigu récent. Coût total du projet : 3 millions $.

Les laboratoires Servier

Identifier des biomarqueurs génomiques qui sont utiles pour prédire l’efficacité et l’innocuité de l’Ivabradine dans le cadre de l’essai clinique à grande échelle SIGNIFY. Coût total du projet : 6 millions $.

Pfizer

Développer et valider des biomarqueurs génomiques qui pourraient éventuellement servir de diagnostic pour le médicament Torceptrapib (l’essai Illuminate a été interrompu). Coût total du projet : 2,5 millions $.

Génome Canada et l’Institut de cardiologie de Montréal

Réaliser une étude pharmacogénomique de grande envergure sur la maladie cardiovasculaire et déterminer les biomarqueurs qui peuvent aider à prédire la réaction à la statine ainsi que l’effet myotoxique. Coût total du projet : 21 millions $.

Institut de cardiologie de Montréal

Déterminer les prédicteurs génétiques des fluctuations des RIN chez les patients suivant un traitement à la warfarine et concevoir des outils génétiques pour en optimiser la posologie. Coût total du projet : 2 millions $.

Le Centre de génétique cardiovasculaire de l’Institut de cardiologie de Montréal

Améliorer le diagnostic et le traitement de formes rares d’arythmie héréditaire. Coût total du projet : 1,5 million $.

Canadian Atherosclerosis Imaging Network (CAIN)

Établir des relations entre les critères d’évaluation et les résultats cliniques de l’imagerie de biomarqueurs génomiques, métabolomiques ou autres, pouvant être utiles pour le diagnostic et le traitement des maladies cardiovasculaire et cérébrovasculaire. Coût total de la phase I du projet, soit la collecte d’échantillons : 0,75 million $.

Institut de cardiologie de Montréal

Développer et valider un biomarqueur protéomique pour faciliter le diagnostic et le traitement de l’athérosclérose. Coût total du projet : 0,5 million $.