Sondage pancanadien auprès des médecins

Sondage pancanadien auprès des médecins sur l’adoption de la médecine personnalisée : les tests génétiques sont-ils actuellement utilisés?

Cepmed, en conjonction avec PricewaterhouseCoopers, a développé et entrepris un sondage pancanadien visant à comprendre de quelle façon les tests génétiques sont actuellement utilisés dans la pratique médicale et à mettre en relief les facteurs ayant une incidence sur l’adoption de la médecine personnalisée au Canada. Cette enquête est la première au Canada à examiner en profondeur le panorama de la médecine personnalisée. Les résultats devraient permettre de dégager les besoins spécifiques de la communauté médicale en vue de l’adoption de la médecine personnalisée au Canada.

Les résultats, l’analyse et les conclusions de l’étude feront l’objet d’une divulgation proactive et ouverte auprès du grand public et des intervenants pour qu’ils soient utiles à toutes les parties intéressées.  Au mois de juillet 2011, les résultats du sondage “Personalised Medicine in Canada: a survey of adoption and practice in oncology, cardiology and family medicine”  a été publié dans la revue BMJ Open.  Les initiatives futures de Cepmed seront conçues pour répondre aux besoins identifiés dans cette étude afin d’améliorer la qualité et l’efficience des soins offerts aux patients à la grandeur du Canada.

Un sondage semblable parrainé par  Medco Research a été mené aux États-Unis auprès de 10 303 médecins. Publiés en 2009, les résultats indiquaient que bien que 98 % des médecins interrogés croyaient que le profil génétique pouvait avoir une incidence sur la pharmacothérapie, seulement 10 % des répondants étaient d’avis qu’ils étaient suffisamment informés sur les tests génomiques. L’enquête a mis en évidence le besoin d’éducation des médecins américains à ce chapitre.

Un sondage réalisé en 2008 au Canada sur l’utilisation des tests génétiques dans le traitement des patients atteints de cancer a montré qu’entre 61 % et 100 % des personnes interrogées estimaient que les tests génétiques étaient importants pour le traitement et le diagnostic de cette maladie. Entre 45 % et 60 % des répondants étaient d’avis que leurs patients recevaient les tests génétiques reconnus à titre de normes de soins.

De plus, 70 % des médecins sondés reconnaissaient qu’il existe un manque de directives cliniques claires en ce qui a trait à l’utilisation des tests génétiques dans le traitement du cancer  (BMC Health Services Research, 2009, 9:131).